Une Histoire

Le CERPE est inscrit dans la tradition et l’évolution du mouvement de l’éducation nouvelle, courant novateur du début du 20ème siècle. En effet, si l’Association CERPE a été créée en juin 1978, elle a pris racines dans des expériences pédagogiques antérieures. Dans les années 1930, une montessorienne, Madame BRANT, crée une école de jardinières d’enfant. Juste avant la seconde guerre mondiale, cessant ses activités, elle est remplacée par Marie-Aimée NIOX-CHATEAU, profondément montessorienne, elle aussi. Dans cette école, dont elle est alors directrice, elle accueille toute personne désireuse de faire ce métier, quel que soit son niveau scolaire, car elle est convaincue que, si sa motivation est réelle, cette formation lui est accessible. Cette valeur reste, aujourd'hui encore, un ancrage important des fondements du CERPE.

Tout en exerçant ses fonctions dans cette école, sise à Levallois, elle met en application ses idées novatrices dans une école primaire expérimentale de l’Éducation Nationale, à Boulogne. Son désir est de prouver qu’il est possible de mettre en œuvre les idées de l’Éducation Nouvelle dans une école publique d’un quartier populaire. Ceci permet aussi aux jardinières d’enfants en formation d’aller vérifier, dans un lieu d’application, la faisabilité des idées et convictions de leurs formateurs.

Un deuxième lieu d’accueil permettra l'application des valeurs et la formation des promotions suivantes : il s’agit d’un Institut Médico-Pédagogique, à Levallois, créé par Madame NIOX-CHATEAU.

Dans les années 1970, une grande réflexion s’organise à propos de la place possible et souhaitable des jardinières d’enfants dans les crèches collectives et plus seulement dans les jardins d’enfants, éducatifs ou sociaux. Madame NIOX CHATEAU y travaille ardemment, avec la conviction que toute personne a les mêmes droits à une relation attentive et empathique, quels que soient l’âge et le lieu d’accueil.
Les recherches dans ce domaine, partagées avec les collègues des autres écoles de jardinières d’enfants, les directrices de crèches Collectives et le Ministère de la Santé Publique, aboutiront à la création du Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants en 1973.
A 84 ans, Madame NIOX CHATEAU prend sa retraite et donne le relais à une autre Directrice qui répondra favorablement au projet de Madame G. APPEL de regrouper à Sucy-en-Brie, une école de puéricultrices, une autre d’auxiliaires de puéricultures, déjà existante, et un centre de formation d’Éducateur de Jeunes Enfants.

La réalisation de ce projet dure quelques temps, mais est stoppée du fait de points de vue différents relatifs à la manière d’envisager la formation. C’est alors que l’équipe de formateurs s’organise. Elle crée une nouvelle association, le CERPE, et cherche un autre lieu d’exercice pour le centre de formation.
L’ensemble des professionnels du CERPE, organisés en direction collégiale, sollicite Madame DE CHAMBRUN pour qu’elle devienne la présidente de l’association ; elle est médecin coordinateur PMI de Seine Saint Denis, département dans lequel le CERPE désire implanter le nouveau centre de formation d’Éducateur de Jeunes Enfants. Demander à Madame DE CHAMBRUN d’être la Présidente de l’Association CERPE et choisir ce département comme lieu d’exercice traduisent, là encore, l’ancrage humaniste et social de l’association.
C’est donc en janvier 1979 que le CERPE s’installe à Aubervilliers pour poursuivre la formation d’Éducateur de Jeunes Enfants. Sollicitée par Madame DE CHAMBRUN, la municipalité avait répondu favorablement à la demande d’implantation du CERPE dans cette commune. Elle la soutient toujours, au fil du temps, notamment en apportant des réponses aux besoins de locaux, en fonction de l’évolution et de la diversification des actions menées.